Le cinéma vs la norme (À flux détendu)

Qu’en est-il de la révolution sexuelle ? Drôle de question tant elle paraît obsolète, et pourtant si nécessaire !

Christophe Kantcheff  • 23 mai 2013
Partager :

Qu’en est-il de la révolution sexuelle ? Présentant son nouveau film dans la section Un certain regard, l’Inconnu du lac (voir ci-contre), Alain Guiraudie s’est ainsi interrogé. Drôle de question tant elle paraît obsolète, et pourtant si nécessaire ! Notre époque n’a jamais été aussi prude, aussi hypocrite. Les tartuffes, dans leurs habits postmodernes, encensent la norme qui rassure. On appauvrit le spectre des représentations et les « déviances » sont boutées hors du champ de vision.

Alors, avec ses plans sur la nudité d’hommes ne cachant rien, ses scènes de caresses expertes, de sexes dressés et caressés, d’éjaculation et de jouissance, l’Inconnu du lac jette comme un pavé dans la mare. Le film d’Alain Guiraudie est une ode libertaire au désir épanoui, même s’il n’est pas exempt de danger. Du cinéma de résistance à l’air du temps de plus en plus confiné, non à travers du discours, mais par l’exemple. L’Inconnu du lac n’est pas un film iconoclaste. Il produit au contraire des images. C’est l’émancipation par le regard contre ceux qui veulent clore les yeux.

Un autre film à Cannes est venu s’opposer au vent mauvais des « manifs pour tous les réacs ». Il est japonais, loin de nos préoccupations, et pourtant… Dans Tel père, tel fils, de Hirokazu Kore-Eda, des enfants ont été échangés à la maternité. Deux familles ont ainsi élevé un enfant qui n’était pas biologiquement le leur. Quand la vérité est dévoilée, alors que les enfants ont 6 ou 7 ans, la société voudrait que les enfants soient échangés. Loi du sang oblige. Mais la conscience des enfants n’a rien à voir avec le dogme du respect de l’ADN. Le beau film de Kore-Eda montre qu’à la question : « Qu’est-ce qu’un père ? », un enfant ne donnera jamais une réponse essentialiste quand il lui faudra désigner le sien. La filiation n’est pas une affaire de symbole ni de chromosomes. C’est une question d’amour, donc récalcitrante à la norme. Forcément transgressive.

Culture
Temps de lecture : 2 minutes
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don