« L’Évasion », de Dominique Manotti : Du plomb dans la tête

Une intrigue dans le milieu des réfugiés politiques italiens à Paris.

Un petit délinquant romain, Filippo Zuliani, s’évade en 1987 d’une prison italienne. Presque par hasard, avec son compagnon de cellule, Carlo, ancien des Brigades rouges, qui ne l’avait pourtant pas convié à se faire la belle avec lui. Rapidement, Carlo, qui a fasciné le garçon des nuits durant par ses récits des luttes des années 1970, lui ordonne de le laisser – et, « si les choses tournent mal », de fuir en France chez sa fiancée réfugiée à Paris. Arrivé dans le quartier de Belleville, Filippo se…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents