Obsolescence programmée : le coup de la panne, ça suffit !

Les associations de défense des consommateurs sont déçues par les propositions de Benoît Hamon pour lutter contre l’obsolescence programmée. La question suscite un vif débat.

Benoît Hamon allait-il se montrer audacieux dans la lutte contre l’obsolescence programmée ? Les associations écologistes attendaient le ministre de la Consommation au tournant lors de la présentation de son projet de loi sur le renforcement des droits des consommateurs, le 2 mai dernier. Elles ont été déçues. Benoît Hamon se contente d’exiger des industriels qu’ils fassent connaître l’existence de pièces détachées pour les appareils mis sur le marché, et qu’ils les tiennent à disposition, sans préjuger de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Droit à l’avortement, cause universelle

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.