À Bure, le débat bien enfoui

Fin mai, les opposants au stockage des déchets sont parvenus à empêcher la tenue d’une première réunion.

Les antinucléaires pourraient bien avoir enseveli le « débat public » sur l’enfouissement des déchets radioactifs. Au moins pour quelques mois. Le 23 mai, deux cents d’entre eux sont parvenus à empêcher la tenue de la première des réunions publiques, qui devait avoir lieu à Bure et dont l’objectif était de débattre du projet de création, sur cette petite commune de la Meuse, d’un centre de stockage géologique (Cigéo) où serait confinés de manière définitive des milliers de tonnes de déchets nucléaires dans…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.