Affaire Al Durah : la victoire de Charles Enderlin

Jean-Claude Renard  • 26 juin 2013
Partager :

La cour d’appel de Paris a rendu son arrêt ce mercredi 26 juin. Elle confirme le jugement du tribunal correctionnel du 19 octobre 2006 et condamne Philippe Karsenty pour diffamation à l’encontre de Charles Enderlin et de France Télévisions à la suite de ses accusations infondées sur le reportage consacré à la mort de Mohamed Al Durah.

Charles Enderlin et le groupe France Télévisions « se félicitent de cette décision qui après des années de procès vient sanctionner une atteinte grave à l’honneur d’un journaliste ». « Par-delà la reconnaissance apportée à un journaliste et à une entreprise , poursuit le groupe public, c’est aussi celle de tous ceux qui font le métier d’informer avec professionnalisme. »

Rappelons qu’il y a plus d’un mois le gouvernement israélien avait publié un rapport mensonger et ignoble, trois jours avant l’arrêt du tribunal (avant que celui-ci ne reporte sa décision à aujourd’hui), tentant d’influencer la justice française (un rapport avançant que ni le petit Mohamed ni son père n’avaient été touchés par des balles, sous-entendant que l’enfant serait encore en vie). Pour Charles Enderlin, dont l’honnêteté intellectuelle traverse la vie professionnelle, c’est une victoire. Et justice.

Médias
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don