Birmanie : personne ne veut des réfugiés Rohingyas

Deux mille réfugiés Rohingyas fuyant les violences en Birmanie sont maintenus en centre de rétention par la Thaïlande, qui leur refuse l'entrée sur son sol.

Pas un pays limitrophe de la Birmanie n'est prêt à accueillir les réfugiés Rohingyas, «parce qu'ils ont peur que s'ils acceptent un groupe, des dizaines ou des centaines de milliers d'autres suivent» , a indiqué mardi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères thaïlandais. Environ 1 900 Rohingyas arrivés ces derniers mois en Thaïlande sont donc confinés dans des centres de rétention. Les Rohingyas sont des musulmans considérés comme apatrides depuis 1982 en Birmanie. Ils sont la cible de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.