États-Unis-Europe : l’étrange divergence

Aux États-Unis, d’énormes déficits ont soutenu la reprise.

La crise, qui va bientôt fêter ses cinq ans, est venue des États-Unis mais a frappé la plupart des pays du monde. Pourtant, le temps passant, il apparaît qu’elle demeurera dans l’histoire la crise des vieux centres, de part et d’autre de l’Atlantique Nord. On s’en tiendra ici à l’évolution de la production (le PIB) de ces deux régions pour s’interroger sur les tendances récentes. La figure en montre les profils (en prix constants) de 2006 jusqu’au début de 2013. Les niveaux ont été ajustés à 100 au sommet…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le bac des uns et le bac des autres

Culture
par ,

 lire   partager

Articles récents