Jeux de scène à l’italienne

Shakespeare, Kantor et combats d’échecs : impressions du festival de Naples.

Gilles Costaz  • 20 juin 2013 abonné·es

Àl’approche de l’été, les festivals européens se livrent une guerre fraternelle. Qui aura Peter Brook et qui n’aura pas Romeo Castellucci ? Depuis quelques années, la manifestation de Naples, Napoli Teatro Festival Italia, a pris une place honorable dans ce grand combat, toujours à la fois gagné et perdu (les subventions continuent de

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Théâtre
Temps de lecture : 3 minutes