Lettre ouverte à Xavier Beulin, président de la FNSEA

Un discours dans les salons des ministères, et un autre devant les paysans.

Tu as donc décidé de venir passer un dimanche à Paris 1, dans les quartiers chics, pour parler d’élevage. Puisque nous sommes allés dans les quartiers populaires avec la « ferme à Paris 2 », il fallait bien équilibrer la balance. Nous avons pourtant de la difficulté à saisir ton intention. En effet, tu dis vouloir sauver l’élevage et nous sommes satisfaits que tu relayes, de fait, « Sauvons l’élevage », la campagne que nous menons depuis près d’un an. Néanmoins, nous aimerions aussi que les revendications…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.