L’iniquité pour tous

La droite a découvert l’iniquité des peines plancher.

« Outrée », la droite a découvert avec le jeune militant lyonnais anti-mariage pour tous, condamné à deux mois de prison ferme pour participation à un rassemblement non autorisé, rébellion et refus de se soumettre à un relevé d’empreintes digitales et ADN, l’iniquité des peines plancher, qui viennent ici frapper l’un des siens. On s’étonne néanmoins de certaines réactions à gauche qui se félicitent de cette condamnation. Celles-ci feraient mieux d’exiger du gouvernement Ayrault qu’il abroge les mesures…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le bac des uns et le bac des autres

Culture
par ,

 lire   partager

Articles récents