Solférino étrangle ses contestataires

La direction a comptabilisé les abstentions, les blancs et les nuls comme des « contre ».

La créativité bureaucratique des petits hommes gris de la rue de Solférino est sans limite. En vue de la convention européenne qu’ils tiennent ce dimanche, conscients que l’orientation européenne du gouvernement n’aurait pas nécessairement l’approbation des adhérents du PS, ils ont imposé que ces derniers votent le 6 juin sur un texte unique. Deux précautions valant mieux qu’une, ils ont aussi décrété que les contestataires devraient voter pour leur texte avant de pouvoir l’amender. Une règle qui leur…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.