Comment s’adresser à tous sans chercher à plaire à tout le monde

Financée par les deniers publics, France Télévisions est-elle à la hauteur de ses ambitions et de ses obligations ? Des choix éditoriaux à la création télévisuelle, le chantier est ouvert.

Jean-Claude Renard  • 18 juillet 2013 abonné·es

L’arrêt brutal de la radio-télévision grecque, le mois dernier, aura eu le mérite de soulever les solidarités internationales, de voir s’élever tout un peuple pour le droit à son audiovisuel. Avec une constance dans cette indignation, celle d’un service public apprécié par ses auditeurs et ses téléspectateurs. Si les situations ne sont pas comparables, quid de France Télévisions ? Est-elle appréciable ? Est-elle regardable ? L’est-elle encore ? Le service public peut-il se targuer d’une exigence qu’il prétend offrir ? De traçabilité, d’abord, s’agissant de deniers publics ? Sait-on que « Rendez-vous en terre

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 7 minutes