Penser (tout) contre le Front national

L’adoption des phobies des Pen est comme une conversion au vérisme.

Sébastien Fontenelle  • 18 juillet 2013 abonné·es

Nonobstant qu’il peut des fois donner l’impression de partager quelques-unes de ses obsessions, Alain Finkielkraut, penseur de médias, aime narrer qu’il n’apprécie guère l’extrême droite – le gars sait se tenir, quand même. Plus précisément : Alain

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans
De bonne humeur

Sébastien Fontenelle est un garçon plein d’entrain, adepte de la nuance et du compromis. Enfin ça, c’est les jours pairs.

Temps de lecture : 3 minutes