Dans le (très) dur

Les proférations de Pilliard restituent les discours des patrons d’il y a deux siècles.

La dégueulasserie peut des fois mettre du temps à s’imposer pour ce qu’elle est 1. Mais d’autres fois : non. Quand le dénommé Jean-François Pilliard, vice-président du Medef (en charge, au sein de cette si noble institution, du « pôle social » – ça ne s’invente pas), crache à l’antenne d’une radio périphérique (qui fait de longue date son beurre audiencieux dans le lâcher de vilenies décomplexées) que, « si les cadres vivent plus longtemps que les ouvriers, c’est aussi à cause de leur hygiène de vie », on…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.