Abandon de la réforme de l’aide juridictionnelle

La refonte de cette aide impliquait une modification de l’indemnisation touchée par les avocats.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


La réforme du financement de l’aide juridictionnelle, objet de contestation des quatre principaux syndicats d’avocats, ne sera finalement pas appliquée en 2014 selon les déclarations de la ministre de la Justice, Christiane Taubira, le 4 octobre. La refonte de cette aide, offrant aux justiciables les plus modestes la prise en charge par l’État des frais de justice, impliquait une modification de l’indemnisation touchée par les avocats. Face à un mouvement de grève dans une trentaine de barreaux, la garde des Sceaux a finalement promis de proposer un amendement au projet de loi de finances 2014 « pour demander au Parlement d’annuler » cette mesure.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents