Et que plus jamais ils ne reviennent !

Je cherche les culs vers lesquels nous devrions d’urgence projeter nos pieds.

Depuis l’élection du gars pour qui t’as voté contre Sarkozy, les semaines se suivent et se ressemblent, t’as vu – et tout se passe exactement comme au temps que ledit Sarkozy était encore dans l’Élysée : la droite régimaire continue de fomenter, nonobstant les journées de mobilisation des chefferies de la CGT, de nécessaires mais urgentes « réformes » (des retraites, genre), de confectionner pour le patronat des mesures d’accompagnement social qui font pâmer le Medef, et d’agiter, pour détourner ton…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents