Grandiose Chéreau

Ce génie de la scène, qui avait dans les veines le sentiment tragique de la vie, disparaît à 68 ans, laissant une œuvre immense mais inachevée.

Coup de tonnerre dans la nuit de lundi à mardi : Patrice Chéreau est mort. À 68 ans, d’un cancer du poumon. L’éternel jeune homme du théâtre, de l’opéra et du cinéma, au visage toujours adolescent, n’est plus. Il ne mettra pas en scène Comme il vous plaira de Shakespeare qu’il devait monter en mars à l’Odéon. Et tous nos souvenirs éparpillés se regroupent pour former le livre du génie turbulent de Chéreau, parti trop tôt et laissant inachevée une folle activité d’un demi-siècle. Plus metteur en scène…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Des écrans de fumée ?

Pédopsy : Nos futurs
par ,

Blog

 lire   partager

Articles récents