Id Wahda, une seule main

Jean-Claude Renard  • 8 octobre 2013
Partager :

Les images s’ouvrent sur une messe de minuit, un soir de Noël, dans l’une des églises coptes du Caire. Une messe célébrée sans joie, mais dans la hantise des violences. Le souvenir d’un bain de sang, à Maspero, en octobre 2011 n’est pas très loin, qui fait des Coptes une communauté traumatisée. Et la réalisatrice, Florence Tran (avec son confrère Seif Khirfan), d’embarquer sa caméra dans les montagnes isolées du Sinaï, jusqu’à l’intérieur d’une église abritant un serment, marqué du sceau de Mahomet. Un serment appelant à la paix et plaçant tous les chrétiens sous sa protection, garantissant leur liberté de culte. Un message du prophète totalement méconnu. Sur les lieux, un musulman et un chrétien reconstruisent une chapelle. Dans un même élan, symbolique, à l’instar des manifestations (encore récemment au Caire, le 9 avril dernier) de chrétiens et de musulmans dénonçant l’intolérance religieuse. Un film documentaire sensible sur le partage et l’entraide, perçus comme une « utopie possible », mais malheureusement diffusé à un horaire indécent.

Illustration - Id Wahda, une seule main

**Id Wahda** , mardi 8 octobre, à 01 h 15, sur France 3 (26’). A suivre, de la même réalisatrice par Une arme de choix, autour de la révolution égyptienne, quelques semaines après la chute de Moubarak.
Médias
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don