Paris vu par
le candidat du FN

«A Paris il n'y a plus que des bobos et des immigrés», affirme Wallerand de Saint-Just, le candidat du Front national à la mairie de Paris, dans un entretien au quotidien maurasso-pétainiste Présent (29 octobre 2013). Qui ajoute aussitôt: «C'est le devenu une ville extrêmement pénible à vivre.» Que ceux qui s'inquiéteraient pour lui se rassurent, il habite aujourd’hui les Hauts-de-Seine et n'est pas inscrit sur les listes électorales de la capitale1. Autre affirmation stupéfiante du candidat , par ailleurs…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents