Quand l’extrême droite revendique Camus

Benjamin Stora et Jean-Baptiste Péretié reviennent sur l’exposition d’Aix-en-Provence.

Denis Sieffert  • 3 octobre 2013 abonné·es

Qui douterait de l’actualité d’Albert Camus pourrait s’en convaincre à la lumière de l’affaire de l’exposition d’Aix-en-Provence. Une affaire qui est relatée par ses deux « victimes », l’historien Benjamin Stora

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 2 minutes