Salauds de pauvres

La rengaine libérale la plus fétide est celle de l'assistanat.

La France compte officiellement 3,5 millions de chômeurs. Et plus de 5 millions si on ajoute ceux qui ne sont pas comptabilisés : les demandeurs d’emploi avec une activité réduite (moins de 78 heures par mois : 650 000 ; plus de 78 heures : 900 000), ceux qui sont en stage ou malades (260 000), ceux qui ne sont pas inscrits à Pôle emploi… Le libéralisme en est clairement responsable. L’austérité salariale et budgétaire, en déprimant la demande, déprime l’activité et donc l’emploi. Mais les libéraux, ce…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.