Tragédie de papier

Camille Trouvé revisite le destin de Camille Claudel. Une fable douce-amère sur la manipulation.

Dans la foule bigarrée des pantins à gaine, des marionnettes hyperréalistes, des androïdes et autres figurines présentes lors du Festival mondial des théâtres de marionnettes de Charleville-Mézières, il y avait une poupée à l’air de rien du tout. Petite bouille de tissu blanc et tignasse de crépon noir sur un corps de papier en accordéon, elle incarnait à merveille la précarité de la marionnette, son statut de funambule suspendu au bon vouloir d’un manipulateur. De la marionnettiste Camille Trouvé,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Paul Veyne : « La fascination pour l'Antiquité ne m'a jamais quitté »

Idées accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.