Un fichier pour les mineurs étrangers isolés

Le but : « optimiser [leur] répartition géographique » sur le territoire, et améliorer leur accueil.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Dans un arrêté publié le 6 septembre, Christiane Taubira a autorisé la création d’un fichier informatisé de données à caractère personnel de mineurs étrangers isolés. Le but : une meilleure connaissance du nombre de ces mineurs afin de « faciliter et d’optimiser [leur] répartition géographique » sur le territoire, et améliorer ainsi leur accueil. Ce fichier sera géré par la cellule nationale de gestion des mineurs isolés étrangers au sein de la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), créée au printemps par circulaire.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents