Christophe Oberlin : Après l’Égypte, le Hamas ?

Parmi les objectifs du coup d’État en Égypte, il en est au moins un qui est clair : faire tomber le Hamas de Gaza. Tribune.

Appuyé par une coalition hétérogène, le coup d’État militaire du 3 juillet dernier en Égypte a déclenché une avalanche de commentaires. « Les Égyptiens ne voulaient plus de ce gouvernement », a-t-on entendu ici et là dans les médias français. Et, en effet, des millions d’Égyptiens ont signé une pétition pour le départ de Mohamed Morsi, élu un an plus tôt. Mais, dans notre pays, a-t-on jamais demandé à nos présidents de démissionner un an après leur élection au prétexte que les sondages leur sont…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.