Foot : carton rouge pour Le Pen

Après la défaite de l’équipe de France vendredi à Kiev, Marine Le Pen avait accusé les joueurs de ne pas avoir « l’amour de la France » . Allusion à peine discrète à leur couleur de peau ou à leur religion. Du coup, mardi soir, après la victoire et la qualification, les « Bleus », soudain convertis à la com, répétaient qu’ils étaient contents « pour la France » et affichaient leur « amour du maillot » . Surtout le héros du soir, dénommé Mamadou Sakho. Carton rouge pour Le Pen. Et carton jaune pour François…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents