Dossier : Pénalisation des clients de prostitué(e)s : Une loi perverse

Le volet social, proposition malhonnête ?

Le dispositif de sortie de la prostitution serait réjouissant s’il était précis, concerté et surtout financé. Sinon, il n’est qu’un alibi.

Sur le papier, tout va bien. Dans un avis rendu public le 5 novembre, le Haut Conseil à l’égalité femmes-hommes (HCEFH) estime que la proposition de loi renforçant la lutte contre le système prostitutionnel conduirait à deux innovations majeures : l’interdiction de l’achat d’un acte sexuel et le fait de « proposer pour la première fois un véritable accompagnement social aux personnes prostituées autour de parcours de sortie de la prostitution ». Cet accompagnement donnerait notamment droit à un système de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents