Le volet social, proposition malhonnête ?

Le dispositif de sortie de la prostitution serait réjouissant s’il était précis, concerté et surtout financé. Sinon, il n’est qu’un alibi.

Ingrid Merckx  et  Lena Bjurström  • 14 novembre 2013 abonné·es

Sur le papier, tout va bien. Dans un avis rendu public le 5 novembre, le Haut Conseil à l’égalité femmes-hommes (HCEFH) estime que la proposition de loi renforçant la lutte contre le système prostitutionnel conduirait à deux innovations majeures : l’interdiction de l’achat d’un acte sexuel et le fait de « proposer pour la première fois un véritable accompagnement social aux personnes prostituées autour de parcours de

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 4 minutes