Dossier : Tenez vos promesses, monsieur le Président

L’impôt et le citoyen

Les voix qui s’élèvent aujourd’hui contre la fiscalité oublient que celle-ci a accompagné la mise en place de la République.

C’était il y a tout juste cent ans. Le 24 octobre 1913, Jean Jaurès défendait le projet d’impôt sur le revenu du Parti socialiste : un impôt « progressif et global » servant « à doter vraiment et substantiellement les grandes œuvres de solidarité sociale ». Mais l’imminence du conflit avec l’Allemagne en destinait plutôt le produit à l’effort militaire. Adopté un an plus tard, le projet deviendra par la suite un instrument important pour le Front populaire, ouvrant une nouvelle ère dans les rapports entre…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

La « théorie décoloniale » ou l’invention d’un ennemi commun

Tribunes accès libre
par et ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.