Dossier : Pénalisation des clients de prostitué(e)s : Une loi perverse

Maud Olivier : « On se prostitue pour des raisons économiques »

Rapporteure du projet de loi, Maud Olivier insiste avant tout sur la défense des droits humains.

Députée socialiste de l’Essonne, Maud Olivier est rapporteuse avec Bruno Le Roux de la proposition du projet de loi (PPL) de lutte contre le système prostitutionnel. Leur démarche diffère de la loi de sécurité intérieure, qui a instauré le délit de racolage passif. Leur proposition s’intéresse notamment au statut des prostituées étrangères et aux victimes de la prostitution forcée. Mais, en amalgamant prostitution et traite, elle soulève la colère des « traditionnelles » et des clients. Surtout, elle…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le bac des uns et le bac des autres

Culture
par ,

 lire   partager

Articles récents