Pascale Jamoulle : « En France, les migrants se taisent »

Pascale Jamoulle a enquêté sur les parcours de migrants en France. Elle révèle le poids des non-dits, qui empêchent un réel métissage.

Assistante sociale à l’origine, s’étant tournée vers l’enquête ethnographique sur des terrains toujours consacrés aux marges et aux exclus, Pascale Jamoulle est enseignante en anthropologie aux universités de Mons et Louvain-la-Neuve (Belgique) et vit près de Bruxelles, où elle a mené la plupart de ses enquêtes. Pendant deux ans, elle a sillonné la Seine-Saint-Denis, accueillie souvent au sein même des familles de migrants, pour mettre au jour le « travail de l’exil », ses épreuves et ses relégations, et…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.