Programme de résistance

Les Jours heureux , de Gilles Perret : entre histoire et mobilisation actuelle.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Des « jours heureux ». Ceux dont ont rêvé les rédacteurs du programme du Conseil national de la Résistance (CNR). C’est aussi le titre qu’ils donnèrent à ce document historique. Un programme « utopique devenu réalité à la Libération, dont nous bénéficions tous les jours », comme le rappelle Gilles Perret, en voix off du documentaire qu’il consacre à l’histoire de l’élaboration de ce « grand projet de société », puis, sous le quinquennat Sarkozy, au mouvement qui s’en est revendiqué. 

Le réalisateur poursuit là son engagement au sein de l’association Citoyens résistants d’hier et d’aujourd’hui, qui organise sur le plateau des Glières, haut lieu de la Résistance en Haute-Savoie, un rassemblement annuel né en 2007 en réaction à la visite de Nicolas Sarkozy. Une mobilisation qui reçut le soutien de Raymond Aubrac et de Stéphane Hessel – dont l’allocution sur place fut à l’origine de son célèbre livre Indignez-vous ! Outre les images de ces manifestations, une grande partie du film retrace, avec des historiens et les témoignages d’acteurs de l’époque (Aubrac et Hessel, bien sûr, mais aussi Daniel Cordier ou Léon Landini, rescapé des FTP-MOI), les efforts de Jean Moulin en vue de l’unification des mouvements de Résistance, qui permit l’écriture du programme du CNR. On y découvre des images d’archives inédites et émouvantes de Jean Moulin, avant que celui-ci ne devienne le représentant du général de Gaulle en France occupée. Un film qui mêle histoire et mémoire de la Résistance, avec la défense contemporaine de ses réalisations et idéaux.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.