Étapes d’une conquête

De 1981 à aujourd’hui, comment le PCF a perdu sa position dominante en Seine-Saint-Denis, au fil des élections.

Michel Soudais  • 5 décembre 2013 abonné·es

Aubervilliers, 8 mai 1988. Jacques Salvator, juché sur une table du bureau centralisateur, réclame, au nom des socialistes, la direction de la mairie, dont les élections sont annoncées pour l’année suivante. Dans cette ville de Seine-Saint-Denis dirigée par Jack Ralite, un des quatre ministres communistes du gouvernement Mauroy (1981-1984), François Mitterrand vient d’être réélu haut la

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
L'OPA du PS sur la banlieue rouge
Temps de lecture : 2 minutes