Le patron de PIP condamné

Jean-Claude Mas a été condamné le 10 décembre à quatre ans de prison et 75 000 euros d’amende.

Politis  • 12 décembre 2013
Partager :

Jean-Claude Mas, fondateur et président de la société PIP, qui commercialisait des prothèses mammaires de mauvaise qualité ayant provoqué des lésions à plus de 7 500 femmes, a été condamné le 10 décembre à quatre ans de prison et 75 000 euros d’amende pour « tromperie aggravée ». Mais le procès n’a pas jugé la question de la dangerosité du produit, ni examiné les responsabilités des organismes de contrôle. C’est pourtant ce qu’espéraient les plaignantes pour être indemnisées, la société PIP étant aujourd’hui insolvable…

Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don