Le « plus gai » de Filippetti

Contre le racisme, la ministre juge que « nous devons nous ressaisir en faisant appel au plus gai, au plus joyeux, au plus beau, au plus émouvant ».
Politis  • 5 décembre 2013
Partager :

« Dans un pays où des propos abjects peuvent être utilisés pour qualifier une ministre de la République, nous devons nous ressaisir en faisant appel au plus gai, au plus joyeux, au plus beau, au plus émouvant. » C’est ainsi que la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, a annoncé, dans une tribune (Libération du 2 décembre), intitulée « Le combat contre le racisme est culturel », la réunion, le soir même, d’artistes « contre la haine », au Théâtre du Rond-Point à Paris. Pas sûr que ce soit la façon la plus efficace de combattre le racisme, mais assurément la moins coûteuse et la plus distinguée. Ne faudrait-il pas y ajouter un peu de ce qu’il y a de « plus gai » dans le social et dans la politique ?

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don