Aventuriers de la balle et du son

Le jongleur Jérôme Thomas et le percussionniste Roland Auzet font dialoguer leurs disciplines respectives dans Deux hommes jonglaient dans leur tête, une épopée burlesque et onirique.

Sur un fond rouge crépuscule se détachent des formes oblongues non identifiées. Des sortes d’ovnis en bois, à mi-chemin entre un hier un peu vague et un demain mystérieux. Inventés par Robert Hébrard, ces objets semblent attendre que quelqu’un vienne les révéler. Ce quelqu’un vient, et il s’appelle Jérôme Thomas. Juché sur deux blocs de bois qu’il fait péniblement avancer grâce à deux perches, l’homme a l’air d’un aventurier malgré lui, envoyé sur une planète inconnue par on ne sait trop qui et forcé de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Ouvrez les fenêtres, lisez la presse indépendante

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

COP 26 : la fin du blabla ?

Écologie
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.