Front de gauche : dispersion des forces

La coalition de gauche aborde les municipales très divisée. Dans plus d’un tiers des villes, les formations qui la composent seront en concurrence.

Le 21 janvier 2013, les neuf formations du Front de gauche adoptaient un texte stratégique intitulé Imposer une alternative à l’austérité. Sous-titré « Agir ensemble et développer le Front de gauche », ce document précisait leur analyse commune de la politique du gouvernement, les objectifs de leur alliance dans la période politique inaugurée par l’arrivée de François Hollande à l’Élysée et l’élection d’une majorité PS à l’Assemblée nationale, ainsi que les moyens de les mettre en œuvre. Un an plus tard,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents