Gaz de schiste : les industriels font plier l’Europe

Bruxelles abandonne le projet de légiférer sur les risques écologiques.

Il n’y aura pas de directive pour encadrer l’exploitation du gaz de schiste. L’Union européenne, qui l’avait envisagé, a finalement décidé de s’en tenir à une recommandation, renvoyant les États à leurs propres législations environnementales, considérées comme suffisantes pour contrôler l’impact environnemental, quitte à les renforcer. Le texte se borne donc à édicter des principes de simple bon sens (veiller à ne pas polluer les nappes phréatiques, informer les riverains, mener une étude d’impact…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents