Censure : Nymphomaniac

Le nouveau film de Lars von Trier ne pourra être diffusé que sur des chaînes cinéma, dans les cases horaires réservées au porno.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Interdit au moins de 16 ans par la stricte commission de classification, Nymphomaniac partie 2, le nouveau film de Lars von Trier, s’est pourtant vu infliger par le tribunal administratif une interdiction aux moins de 18 ans, qui agissait sur la demande de l’association d’extrême droite Promouvoir. Avec cette interdiction au moins de 18 ans, Nymphomaniac se retrouve interdit de diffusion sur Arte, coproductrice du film. Il ne pourra être diffusé que sur des chaînes cinéma, dans les cases horaires réservées au porno. L’atonie des réactions des professionnels du cinéma dans cette affaire, pourtant sérieuse, reste, à l’heure actuelle, une énigme.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.