Le bilan de la troïka

Les facteurs d’instabilité se sont exacerbés.

La troïka (Banque centrale européenne, Commission européenne, Fonds monétaire international) a été mise sur pied par les États de la zone euro afin de fournir une assistance financière à quatre pays : Chypre, Grèce, Irlande et Portugal. Ces pays ont rencontré, à partir de la fin 2010, des difficultés pour financer leur dette publique car les marchés leur demandaient des taux de plus en plus élevés. Des aides bilatérales furent donc octroyées par certains États, dont l’Allemagne et la France. L’Allemagne…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.