Nos ancêtres décroissants

Le Passager clandestin consacre une collection aux précurseurs de l’idée de décroissance. Avec des auteurs parfois inattendus.

Qu’est-ce qui peut bien rapprocher Épicure, Léon Tolstoï, Jean Giono, Jacques Ellul et Charles Fourier ? A priori, il semble hasardeux de faire correspondre la pensée et les maximes épicuriennes, datant du IVe siècle avant Jésus-Christ, « l’utilitarisme obsessionnel » de Charles Fourier, observateur critique des débuts du capitalisme industriel, et la « sagesse chrétienne » teintée de nostalgie pour la vie paysanne chez Tolstoï. Et pourtant. Toutes ces grandes plumes ont, chacune à leur manière, développé…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.