Recours contre les rythmes scolaires

Un maire va déposer un recours contre la réforme des rythmes scolaires auprès du Conseil d’État.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Le maire d’une municipalité de l’Essonne va déposer un recours contre la réforme des rythmes scolaires auprès du Conseil d’État. À la tête de la commune de Janvry, 600 habitants, Christian Schoettl (Nouveau Centre) juge que cette réforme bafoue le principe de libre administration des communes. Il annonce un recours dans les prochains jours et entend démontrer l’illégalité du décret. L’édile était déjà à l’origine d’une délibération municipale en octobre dernier, appelant à la « désobéissance civile » face à la réforme. Il y aurait, selon lui, près de 2 500 communes réfractaires.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.