Anne Hidalgo peut-elle perdre ?

La première adjointe semble bien partie pour succéder au maire de Paris. Tous les sondages la donnent gagnante. Au point que Bertrand Delanoë estimait le 8 mars dans le Monde qu’« Anne Hidalgo a incontestablement remporté la bataille de la crédibilité et de l’authenticité pour diriger Paris ». La candidate du PS doit toutefois son statut de favorite davantage aux loupés de sa principale adversaire qu’aux mérites de sa campagne. Une campagne de longue haleine, lancée le 4 septembre 2012, et à laquelle elle…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.