Égypte : Procès expéditifs

Des centaines d’islamistes sont condamnés à mort.

La dictature militaire a renoué avec les pires heures de l’histoire égyptienne. Lundi, sous la férule de l’armée, le tribunal de Minya, dans le sud du pays, a condamné à mort 529 militants ou proches des mouvements islamistes. Ils avaient participé à des manifestations contre la destitution du Président élu, Mohamed Morsi, le 3 juillet dernier. Le procès n’a duré qu’une journée… Et mardi, ce sont 700 autres partisans de l’ancien Président qui devaient être jugés par le même tribunal. Le pouvoir leur…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Macron, l’Europe et Poutine

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.