Femmes : la politique autrement ?

Emmanuelle Cosse ne croit pas que les femmes aient une approche spécifique de la politique, mais elle estime que leurs pratiques sont en partie conditionnées par les contraintes qu’elles subissent. Barbara Romagnan souligne la persistance du sexisme, mais refuse d’opposer deux manières de faire.

Voyons les choses simplement : malgré la loi sur la parité, les assemblées et les exécutifs locaux sont encore loin d’être paritaires. C’est le fait du mode de scrutin (notamment pour les législatives et les cantonales), du cumul des mandats, mais aussi des pratiques des partis politiques (aux dernières législatives, seuls le FN et EELV respectaient l’exigence de 50 % de femmes, l’UMP en présentant moins de 28 %). Dans l’arène politique, l’homme blanc de plus de 60 ans est largement majoritaire. Dans ces…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents