Fragile jeunesse en zone de combat social

Un regard tendre de Nasser Djemaï sur des post-ados, entre dégoût du corps et révolte radicale.

Gilles Costaz  • 27 mars 2014 abonné·es
Fragile jeunesse en zone de combat social
© **Immortels** , Théâtre 71, à Malakoff, jusqu’au 28 mars, tél. : 01 55 48 91 00. À Toulon, le 4 avril (Théâtre Liberté) ; à Cergy-Pontoise (L’Apostrophe), du 8 au 11 avril. Texte chez Actes Sud-Papiers.

Ceux qui ont vu Invisibles (et qui le verront, car le spectacle tourne encore) n’ont pu l’oublier. Nasser Djemaï rendait la vie, la dignité, le droit à l’histoire aux « chibanis », ces

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Théâtre
Temps de lecture : 2 minutes