Le rachat de SFR passe par des paradis fiscaux

Vivendi a décidé d'entrer en négociations exclusives avec Altice pour le rachat de SFR. Que cache cette holding, une des trois actionnaires de Numéricable ?

L'annonce a sans doute surpris les néophytes du casino boursier , animé par les multinationales de la télécommunication. Dans son communiqué du 14 mars, le conseil de surveillance de Vivendi a annoncé qu'il entrait en négociations exclusives avec Altice , estimant que son offre de rachat de SFR est « plus pertinente pour les actionnaires » que celle de Bouygues . Le nom du câblo-opérateur Numericable Group , qui est pourtant une société anonyme de droit français, n'apparaît pas dans ce communiqué. Quelle…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.