Royal, socialiste intermittente

« On sauve les intermittents, mais peut-être qu’on peut leur demander des tâches, a-t-elle suggéré la semaine dernière sur iTélé, en contrepartie de leur indemnisation »
Politis  • 6 mars 2014
Partager :

Comment Aurélie Filippetti va-t-elle se sortir de l’épineux dossier de l’intermittence ? Qu’elle demande à Ségolène Royal ! « On sauve les intermittents, mais peut-être qu’on peut leur demander des tâches, a-t-elle suggéré la semaine dernière sur iTélé. Pourquoi est-ce que les intermittents, en contrepartie de leur indemnisation, n’interviendraient pas dans le système scolaire, […] dans les maisons de retraite ? » C’est qu’il faut bien occuper les musiciens qui, entre deux concerts payés au lance-pierre, perdent un temps fou à répéter ! Si Royal conseille à ces chômeurs de payer deux fois leur chômage, pourquoi ne pas faire travailler les vacanciers pendant leurs vacances « en contrepartie » de leurs congés payés ? Histoire qu’ils les méritent… deux fois plus !

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don