Carolis, ambassadeur de Siam

Ce « Grand Tour » entre la Thaïlande et le Cambodge déploie des moyens fastueux pour un résultat quelconque et une forme documentaire contestable.

Jean-Claude Renard  • 10 avril 2014 abonné·es

Le voyage s’ouvre au château de Versailles, où demeure dans les réserves un tableau de Jean-Léon Gérôme illustrant la visite d’une ambassade du roi de Siam, Rama IV, à Napoléon III, au château de Fontainebleau, le 27 juin 1861. Pour Patrick de Carolis, c’est assez pour inviter le téléspectateur à le suivre sur les traces du

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Médias
Temps de lecture : 4 minutes