Rwanda: Le retour d’un débat sans fin

La France doit montrer sa volonté de faire toute la lumière sur son rôle pendant le génocide.

Denis Sieffert  • 8 avril 2014
Partager :

À l’évidence, les accusations lancées par Paul Kagamé contre la France répondent à des préoccupations politiques aussi actuelles que cyniques, comme l’analyse fort bien Rony Brauman. Il n’empêche que le soupçon ne pourra être dissipé – s’il peut l’être – que si la France donne tous les moyens de l’investigation à des chercheurs et des historiens indépendants.

Il y a déjà des certitudes, peu glorieuses, mais hélas conformes aux pratiques de la « Françafrique », comme le soutien, y compris militaire, au régime en place. La « complicité », si l’on peut employer ce mot, avant le 7 avril 1994, date du début des exterminations, ne fait donc aucun doute. Mais pendant le génocide ? Et après ? L’opération « Turquoise », entamée le 22 juin, n’a-t-elle été qu’une mission d’interposition ? Mais que veut dire « interposition » alors que le massacre est au comble de l’horreur ? Les soldats français ont-ils « laissé faire » ? Ont-ils, à Bisesero notamment, « tardé » à intervenir alors que des rescapés tutsis étaient à la merci des tueurs ? Et si tel est le cas, où finit l’impuissance et où commence la complicité ?

Entre la France qui campe sur son discours officiel et un Président rwandais orfèvre en manipulations, la vérité est difficile à établir. Paris doit prendre l’initiative de la favoriser.

Illustration - Rwanda: Le retour d’un débat sans fin - François Hollande et Paul Kagamé, le 2 avril 2014, à Bruxelles (ALAIN JOCARD / POOL / AFP).

Monde
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don

Pour aller plus loin…

Birmanie : « Nous gagnerons car nous n’avons pas le choix »
Résistance • 25 janvier 2023 abonné·es

Birmanie : « Nous gagnerons car nous n’avons pas le choix »

Deux ans après le coup d’État militaire, le mouvement de résistance pro-démocratie ne fléchit pas. Cependant, l’issue de sa lutte dépend du renforcement des soutiens extérieurs, jusque-là timides.
Par Patrick Piro
« La France n’a pas accompagné la démocratisation de l’Afrique de l’Ouest »
Entretien • 4 janvier 2023 abonné·es

« La France n’a pas accompagné la démocratisation de l’Afrique de l’Ouest »

Le chercheur béninois Francis Laloupo étudie depuis longtemps les enjeux géopolitiques de l’Afrique et les conflits qui y émergent, particulièrement en Afrique de l’Ouest. Cette région connaît aujourd’hui des soubresauts qui contrecarrent ses avancées vers la démocratie. L’ex-colonisateur français en porte une responsabilité non négligeable, estime le chercheur.
Par Patrick Piro
Droits des femmes et LGBT+ : la menace Meloni
Monde • 14 décembre 2022 abonné·es

Droits des femmes et LGBT+ : la menace Meloni

Depuis l’élection du gouvernement d’extrême droite en Italie, les mouvements pro-vie et anti-genre prennent de l’ampleur et s’emploient à infléchir la législation dans le sens de leurs combats.
Par Irene Fodaro
De la Syrie à l’Irak, les Kurdes sous les feux croisés turcs et iraniens
Répression • 9 décembre 2022 abonné·es

De la Syrie à l’Irak, les Kurdes sous les feux croisés turcs et iraniens

Accusés de tous les maux par Ankara et par Téhéran, les partis d’opposition et les groupes rebelles kurdes vivent des heures très difficiles en Irak et en Syrie. Si la « communauté internationale » ne cache pas sa préoccupation, personne ne semble en mesure de mettre fin à un cycle devenu infernal. Décryptage.
Par Laurent Perpigna Iban