Un plan B pour Hollande

Il faut conditionner le CICE à des critères écologiques et sociaux.

Le remplacement sans changement de cap d’Ayrault par Valls laisse croire qu’aucune alternative n’est possible. Pourtant, il est urgent de faire une autre politique. Il faut simultanément desserrer la contrainte financière (non pas que la crise financière soit la crise mère, mais elle paralyse l’action politique) et résoudre la crise écologique, vraie crise mère du capitalisme. Il faut également supprimer les niches fiscales inutiles. Le Réseau action climat (RAC) et la Fondation Nicolas-Hulot les ont…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents