Une France jacobine, sécuritaire et libérale

Le projet politique de Manuel Valls pour le pays interroge sur sa conception du socialisme. Libéral, européiste et autoritaire, le Premier ministre confirme ses affinités droitières.

Denis Sieffert  • 17 avril 2014 abonné·es

Beaucoup de nos concitoyens gardent encore le goût amer du débat nauséabond sur l’identité nationale de janvier 2011. Éric Besson, transfuge du Parti socialiste, promu ministre de l’Immigration par Nicolas Sarkozy, était à la manœuvre. À un peu plus d’un an de la présidentielle, la gauche était vent debout contre cette initiative. Pas Manuel Valls. Pris d’un violent

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
La France rêvée de Manuel Valls
Temps de lecture : 4 minutes